Un tournant majeur pour la Filière des produits forestiers non ligneux du Bas-Saint-Laurent

Saint-Mathieu-de-Rioux, le 3 juin 2016. C’est le lundi 30 mai dernier que se réunissaient à Saint-Mathieu-de-Rioux plus de cinquante intervenants du Bas-Saint-Laurent intéressés à développer la Filière des produits forestiers non ligneux (PFNL) de la région.

Suite au Diagnostic de la Filière des PFNL du Bas-Saint-Laurent produit en 2014-2015, le Comité PFNL du Bas-Saint-Laurent avait été constitué pour assurer la poursuite de la dynamisation de la filière. Pour y arriver, des projets de mise en culture de PFNL sont envisagés sur l’ensemble du Bas-Saint-Laurent permettant d’utiliser les terres agricoles dévalorisées, de produire une masse critique de PFNL, de soutenir les entreprises de la chaine de valeur et de développer les marchés.

« La Filière des PFNL représente un vrai potentiel de développement économique pour notre région. Il n’y a pas de raison qui nous empêche de produire chez nous un (ou quelques) PFNL à fort potentiel, typique de notre région, et de mettre sur pied une économie de plusieurs millions de $ annuellement. » propose M. Giovanny Lebel de la MRC des Basques.

La journée de réflexion stratégique du 30 mai était l’occasion de recueillir l’opinion des intervenants sur les développements à venir. C’était aussi l’occasion d’entendre des conférenciers, tels que M. Pierre Vallée du Conseil national de recherches du Canada, M. Benoit Michaud de Ressources forestières biotiques, M. Pierre-Olivier Ferry des Jardins de Métis et trois autres conférenciers qui ont présenté le développement de l’économie mycologique au Kamouraska.

« C’est un maillage exceptionnel qui est en train de se produire, rassemblant dans un projet commun sept des huit MRC du Bas-Saint-Laurent. Par l’innovation et la recherche appliquée, nous visons le développement et le suivi des cultures de PFNL, comme la noisette et le sureau par exemple, partout sur le territoire du Bas-Saint-Laurent. La présence de Biopterre dans la région est un atout. » annonce Mme Chantal Ouellet de la MRC de Rivière-du-Loup. Retenons qu’un appel de producteurs aura lieu au cours de la prochaine année afin de constituer un réseau.2

L’organisation de l’évènement a été rendue possible grâce aux contributions financières du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), aux SADC du Bas-Saint-Laurent, aux MRC des Basques, de Kamouraska, de La Matapédia, de La Mitis, de Rivière-du-Loup, du Témiscouata et de la Société de promotion économique de Rimouski (SOPER).

Pour avoir accès au diagnostic de la filière ou pour en savoir plus sur les développements à venir, contactez Mme Pascale G. Malenfant, professionnelle de recherche chez Biopterre, qui vous redirigera vers le représentant du Comité PFNL du Bas-Saint-Laurent de votre région 418 856-5917, poste 227.

 commanditaires

Personne-ressource :

Pascale G. Malenfant, Biopterre - Centre de développement des bioproduits

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

418 856-5917, poste 227

Comité PFNL du Bas-Saint-Laurent :

Benoit Lorrain-Cayer, MRC de La Mitis

 Guillaume Viel, MRC de La Matapéia

Annie Lachance, Société de promotion économique de Rimouski

 Chantal Ouellet, MRC de Rivièe-du-Loup

 Serge Ouellet, SADC du Téiscouata

 Brigitte Pouliot, SADC de Kamouraska

 Charles de Blois Martin, MRC de Kamouraska

Maxim Tardif, Biopterre

 Pascale G. Malenfant, Biopterre

primi sui motori con e-max